Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Contemporaine - Le blog -

Contemporaine - Le blog -

Un espace pour "croquer" (avec un zeste de poésie, si possible) ce que le quotidien donne à vivre ou à observer de l'individu comme de la société. Série de témoignages basés sur le bon sens, la dérision et l'humour. Rire pour philosopher ou philosopher pour rire, coups de cœur ou coups de gueule, qu'importe, CONTEMPORAINE avant tout !


On n'est jamais mieux servi que par soi-même!

Publié par contemporaine sur 29 Avril 2012, 23:01pm

Catégories : #coup de gueule

Ben Laden a servi Ben Ali. Le terrorisme international a servi le banditisme d’Etat. Cela a duré plus de 20 ans. Mais cela est maintenant révolu.  Du moins le croit-on, car un nouvel ordre économique mondial est en train de se mettre en place.  Nouveau peut-être, mais il sera toujours au bénéfice des mêmes puissances (cela s’entend). Nouvelle crise, nouveaux enjeux, nouvelles donnes, donc nouveaux garde-fous.

Qui sont ces nouveaux garde-fous, pour que n’émergent pas de nouvelles puissances économiques mondiales qui voleraient la vedette à celles déjà en place. Celles-là qui ont déjà agité toutes sortes d’épouvantails jusque-là afin de préserver  leurs  propres « richesses » (et c’est légitime), mais aussi afin de continuer à profiter de façon éhontée de tous les fruits de leurs « parasitages » multiples ?

Qui sont ces nouveaux garde-fous auxquels on apporterait tout le support nécessaire pourvu qu’ils empêchent la création de nouveaux modèles économiques qui risqueraient de desservir les puissances traditionnelles ?  Quels nouveaux épouvantails faudra-t-il agiter ?  

Qui (ou quoi) pourrait aujourd’hui servir ce terrorisme d’Etat naissant  (ou  banditisme renaissant) dans notre pays censé faire naitre une démocratie méritée?  

Allons-y pas à pas, essayons de démailler tout cela. La Tunisie Benaliste a été l’élève zélé de la lutte contre le terrorisme, dit terrorisme « islamiste ». Un élève si zélé qu’il a mis  au point la plus belle des machines oppressives. Il faut bien le reconnaître, elle est inoxydable, increvable, infatigable. Personne ne sait l’arrêter... En plus, toujours par ce magnifique zèle, on s’est acharné à enterrer ou à jeter dehors tout ce qui ne pliait pas sous le poids de la machine. Résultat : aveuglé par son arrogance, l’élève zélé ne voyait pas qu’il ne faisait que cultiver de la superbe graine de martyrs...

La graine a bien germé ! Les pousses ont bien grandi, dans des caves  ou en exil, à l’abri des regards et les voici aujourd’hui devenues, au grand jour, d’incroyables herbes géantes entrain de pousser davantage chaque jour disgracieusement, dangereusement. Des bidules, ces herbes bizarres, faisant de l’ombre au moindre bouton de rose fragile et obstruant la visibilité de tous les possibles qui pointent à l’horizon.

Mais, voilà c’est tout trouvé ! Quelle belle opportunité ces nouvelles herbes sauvages ? Plus besoin d’inventer des épouvantails factices.  Ceux qu’on agitait de l’extérieur comme une menace sont devenus une réalité locale, bien vraie. Il suffira juste de les entretenir ! Faisons croire que ces herbes géantes, stériles et parasitaires  sont une spécificité « culturelle » extraordinaire, voulues, choisies par la majorité...

Quelle belle opportunité ! Mais bon sang mais c’est bien sûr ! Le meilleur des épouvantails inventés, celui qui a permis aux pays riches de le rester sur le dos des pays pourvoyeurs de richesse, c’est bien Ben Laden. On en avait un (et un seul) de Ben Laden pour tenir en laisse plusieurs états. Au lieu de cela, nous pouvons en avoir plusieurs des Ben Laden et si on s’applique bien on pourrait en avoir dans plusieurs états. Pourvu que cela serve à maintenir un seul état, le nôtre, se disent les traditionnelles puissances de ce monde !

Il faut absolument faire croire à une réussite sans conteste des « herbes géantes » tunisiennes. Si le modèle prend, s’il présente les atouts essentiels pour servir nos intérêts nous pourrons alors le développer à souhait dans toute la région. (Petit pays on t’aime beaucoup… tu nous serres de tube à essai)

Qui mieux que le terrorisme institutionnalisé peut servir le terrorisme providence ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents