Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Contemporaine - Le blog -

Contemporaine - Le blog -

Un espace pour "croquer" (avec un zeste de poésie, si possible) ce que le quotidien donne à vivre ou à observer de l'individu comme de la société. Série de témoignages basés sur le bon sens, la dérision et l'humour. Rire pour philosopher ou philosopher pour rire, coups de cœur ou coups de gueule, qu'importe, CONTEMPORAINE avant tout !


Paradoxe: une affaire qui marche

Publié par Outa sur 30 Août 2007, 17:33pm

Catégories : #contemporaine

En ma terre d'islam, à 15 jours du mois saint, mois de jeûne, d'abstinence et de méditation, tous les journaux se veulent rassurants: tous parlent sur des colonnes entières d'approvisionnement décuplé des marchés et ce principalement  en lait, œufs, fruits et légumes en insistant particulièrement sur le persil et le céleri (chaque année ces deux herbes deviennent la vedette même au plus haut niveau des instances administratives…j’adore ce genre de préoccupations de l’administration, ça la rend plus sympathique à mes yeux) . Tous parlent aussi des divers programmes festifs. Dans quelques jours, on aura droit, comme à l’accoutumée, à des encarts publicitaires vantant les belles soirées animées par des danseuses du ventre dont les photos seront mises en évidence sur tous les journaux. Ça pour forcer la méditation, ça la force pour sûr!

À vrai dire rien de tout cela n'est fait pour me déplaire bien au contraire. Epicurienne de naissance, j’applaudis ce mois dit « saint » (et pour moi il est sacré !), et l’attends chaque fois, depuis des années, avec la même ferveur, la même impatience. Alors surtout, ne changez rien, ne dénoncez rien, n’ouvrez surtout pas les yeux des âmes austères et tristes afin qu’elles n’interdisent rien de toutes ces bonnes choses.

"Alors pourquoi tu l’écris?", me diriez-vous. Rassurez-vous, ma cause est noble. Je veux tout simplement par le constat de ce phénomène paradoxal, généraliser la pratique à d’autres aspects qui devraient eux aussi, faire partie des plus hautes préoccupations de l’administration et de celles de mes compatriotes. L’idée est la suivante : créer le mois de l’incivisme, pour obtenir enfin un peu de civisme, créer le mois de la laideur, pour observer la naissance de quelque beauté, décréter tel ou tel mois, mois de la duperie pour connaitre, ne serait-ce que furtivement, le vrai visage de l’honnêteté. Toujours avec cette même culture du paradoxe qui marche si bien sous nos cieux, imaginez un peu une semaine, une toute petite semaine, placée sous le signe du non respect du code de la route, peut-être obtiendrait-on  alors un petit regain de bons réflexes et de bonne conduite sur les routes, ou alors si, pour une petite période exceptionnelle, on  arrêtait  de parler de la sempiternelle sauvegarde de l’environnement, est ce qu’on arriverait vraiment à le sauver ce pauvre petit environnement de « boulevards »…?

(Allez basta cosi ! Si vous connaissez mon pays, alors vous pouvez continuer par vous-même à multiplier les « si » des paradoxes à provoquer absolument…toujours pour la bonne cause, bien entendu.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
...un mois du "moi", pour passer le reste de l'année avec "son prochain"
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents