Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Contemporaine - Le blog -

Contemporaine - Le blog -

Un espace pour "croquer" (avec un zeste de poésie, si possible) ce que le quotidien donne à vivre ou à observer de l'individu comme de la société. Série de témoignages basés sur le bon sens, la dérision et l'humour. Rire pour philosopher ou philosopher pour rire, coups de cœur ou coups de gueule, qu'importe, CONTEMPORAINE avant tout !


Si les moutons m'étaient "comptés"

Publié par contemporaine sur 18 Février 2015, 17:39pm

Catégories : #en rire pour philosopher et philosopher pour rire

La nuit décapitée cherche en vain sa fin pour ne pas la mordre.

Sans tête, ni queue, elle ne voit dans le sommeil qui imperceptiblement se dérobe que du feu !

Suspendue, entêtée et pourtant étêtée, elle s’entête à trouver l’ultime étoile à laquelle s’accrocher.

Inaccessible, l’astre sourit tranquille et laisse miroiter des désirs de soleils et d’iles. Illusion de lumière enfouie dans le noir inconnu des longs songes sans issue.

Le temps ne sait plus qu’est ce qui, exactement, en lui s’est tu.

Est-ce les secondes habituellement infatigablement rythmées?

Est-ce les heures extensibles à souhait,selon les plaisirs, les envies et les impatiences?

Est-ce la paresse des aiguilles qui ne pointent plus?

Est-ce le cœur même de la nuit qui s'est étouffé, enveloppé qu'il est dans un pesant silence?

Ce n’est rien.

Juste une insomnie.

Bientôt ce sera fini.

Bonne nuit!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents