Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Contemporaine - Le blog -

Contemporaine - Le blog -

Un espace pour "croquer" (avec un zeste de poésie, si possible) ce que le quotidien donne à vivre ou à observer de l'individu comme de la société. Série de témoignages basés sur le bon sens, la dérision et l'humour. Rire pour philosopher ou philosopher pour rire, coups de cœur ou coups de gueule, qu'importe, CONTEMPORAINE avant tout !


Dieu a tout donné, alors Dieu « à tout prix » !

Publié par contemporaine sur 26 Août 2010, 17:33pm

Catégories : #contemporaine

L’amour de Dieu « pour la vie », oui ! Aimer la vie c’est reconnaitre son Créateur, voir même l’aimer. Respecter la vie, la sienne et celle des autres, c’est respecter son Créateur. Subir les aléas de la vie, composer avec ses difficultés, accepter qu’elle se solde par la mort et vivre à la fois comme si la vie ne s’arrêterait jamais et comme si la mort allait à chaque lendemain  pointer son nez, c’est déjà une grande humilité face au Créateur. Aborder la vie par l'amour, le respect et l'humilité, c’est avoir la foi.

 

Appliquer à la lettre des dogmes d’un autre temps, ça c’est autre chose ! Pas sûr que ce soit une question de foi. Peur au lieu de respect, pseudo obéissance et pseudo servilité au lieu d’amour et d’humilité, c’est surtout ça la croyance en Dieu que veulent absolument montrer ceux qui veulent être vus, lus, connus, extérieurement comme croyants.Tout cela, n'est que du toc, gadgets, contre façon  et "bling bling" pour amateurs de dieuseries en quête d'une croyance au rabais.

 

Or, la foi, elle, n’est ni démontrable, ni démonstrative. Etre juste et utile tous les jours, franc et honnête  moralement, intellectuellement et matériellement à chaque instant. Bien accomplir son travail, ne jamais démissionner de ses devoirs envers son prochain, ne jamais préjuger des autres et de l’avenir me semble être la pratique de la foi la plus adéquate.

 

A tous ceux qui me jugent en ne me voyant pas me conformer à l’abstinence en ce mois, dit mois saint de ramadan, je dis : excusez- moi, jeûner est un luxe que je ne peux pas me permettre. Oui, j’affirme haut et fort  que les cerveaux non irrigués, l’hypoglycémie menaçante, la torpeur diurne suivie  d'une extrême hardiesse nocturne, le jeûne d’une journée débouchant sur les gueuletons en soirée (même s’ils se veulent gentillets parce que familiaux et sans alcool), tout ça n'est pas compatible avec la nécessité de rester alerte pour bien accomplir son travail, servir correctement son prochain et surtout « rester juste et utile », mon credo matinal de chaque jour, depuis des années.

Jeûner est un luxe réservé à ceux qui peuvent inverser le sens des pendules et s’adonner sans contrainte à l’oisiveté la plus douce. Non, vraiment, je n’ai pas les moyens de m’accorder ce luxe. Dieu seul sait... !

 

Alors, vous l'aurez compris, Dieu, oui, mais pas à tout prix !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents